Prime-Starcraft

Esport: Des matchs truqués en Corée

Une affaire de match-fixing vient d’être dévoilée en Corée. Il semblerait que 11 personnes soient soupçonnées de match-fixing sur le jeu Starcraft 2 lors de diverses compétitions et l’équipe Prime serait dans le collimateur de la justice Coréenne.

Jour noir pour la scène Starcraft

Suite à une dénonciation de source anonyme contre récompense, une enquête judiciaire a été lancée pour match-fixing lors de la Proleague et d’autres compétitions organisées par la KeSPA.  Au moins 12 personnes arrêtées.

Un communique de la KeSPA

Depuis la fin septembre, nous pouvons confirmer que PRIME Gerrard (Coach) et Yoda (joueur) ont  été arrêtés et incarcérés par les services du procureur pour cause de paris illégaux et match-fixing.
L’affaire est actuellement sous investigation, et nous nous attendons à plus de détails annoncés prochainement par le bureau du procureur. L’association va activement participer à cela, et si d’autres personnes s’avèrent être partie prenante à l’affaire, ils seront également bannis à vie, peu importe le résultat de l’enquête.

Une équipe prise en main par la KeSPA

La KeSPA a repris temporairement en main l’équipe League of Legends SBENU dirigée par Gerrard.

Des pactoles

L’enquête confirme au moins 5 matchs truqués en 2015 en Proleague, Starleague et  GSL.  Il semblerait que Gerrard, Yoda et d’autres personnes pouvaient toucher entre 5 000 et 20 000$. Pour ce qui est des parieurs la somme allait de 30 000$ à 40 000$.

Un endettement

La raison avancée pour ces matchs-fixing est l’endettement du manager (Gerrard) afin de financer l’équipe PRIME.

Un cas non isole

Malheureusement ce n’est pas la première fois que l’esport est touché de plein fouet par ce genre d’affaires et cela peut très mal se terminé. L’année passée un joueur de League of Legends avait tenter de se suicider suite la révélation de match truqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *